Femme enceinte – Alimentation Grossesse #Part 1

Grossesse et changements physiologiques

Le corps humain est une machine extraordinaire capable d’évoluer au fur et à mesure de la vie. Pour mener à bien la grossesse et le développement du fœtus, l’organisme va mettre en place différentes adaptations métaboliques :

  • Le fer et le calcium seront mieux absorbés
  • Les protéines seront davantage stockées pendant la première partie de la grossesse, puis plus facilement utilisables par le fœtus afin de favoriser son développement.
  • Les glucides quand à eux seront prioritairement mis en réserve au cours des deux premiers trimestres (en raison de l’hyperinsulinisme dû à l’état de grossesse). Ils seront ensuite plus facilement utilisables au profit du fœtus, la mère puisant l’énergie dont elle a besoin dans ses réserves lipidiques constituées.

Grossesse et prise de poids

La prise de poids n’est pas constante pendant la grossesse, elle est majeure pendant le 3e trimestre. L’IMC avant la grossesse est à prendre en compte pour déterminer la prise de poids conseillée.

Comment calculer son IMC ?          IMC = Poids (en kg) / Taille ² (en m)

IMC avant grossesseFourchette de prise de poids conseillée
<19.812.5 à 18 kg
Entre 19.9 et 2611.5 à 16 kg
Entre 26 et 297 à 11.5 kg
>296 à 7 kg

Notes :

  • Chez les adolescentes il est conseillé de viser la partie haute de la fourchette de poids
  • Chez les femmes de petite taille (<1.57m), il est recommandé de ne pas dépasser la fourchette de poids basse.

Exemple : Luna vient d’apprendre sa grossesse, elle pèse 60kg pour 1.65m.

Calcul de son IMC : 60/1.65²  = 22 

-> Il est donc recommandé à Luna de prendre entre 11.5 et 16 kg pendant sa grossesse.

Grossesse et rythme alimentaire

Il est préconisé de faire 4 à 5 repas par jour afin de :

  • Répartir son énergie correctement sur toute la journée (et la nuit)
  • Limiter le grignotage
  • Lutter contre les maux de la grossesse : nausées, vomissements, reflux gastro-œsophagien, constipation…

Grossesse et désagréments

  • Ballonnements et troubles digestifs : Avoir une alimentation facile à digérer -> éviter les aliments forts en goût, très gras ou très sucrés par exemple
  • Nausées : Fractionner son alimentation en 4 à 5 repas pour calmer et prévenir les nausées
  • Constipation : Boire au minimum 2L d’eau tout au long de la journée et pratiquer une activité physique adaptée
  • Toxi-infections alimentaires : Respecter les règles d’hygiène de base en cuisine pour limiter les risques de Salmonellose, Toxoplasmose et Listériose. (Un article sera rédigé pour traiter de ce sujet)

Ps : Si vous avez aimé l’article, pensez à le liker en cliquant sur le petit cœur en bas à droite de l’article ! Merci 🙂

Claire Nepoux 

Diététicienne Nutritionniste

A Antibes Juan-les-Pins