Grossesse et Toxi-infections

Durant la grossesse, certaines maladies transmissibles par l’alimentation peuvent s’avérer dangereuses pour la maman comme pour le bébé à naître.
Il s’agit notamment de la Salmonellose, de la Toxoplasmose et de la Listériose. Voyons comment les éviter !

La Salmonellose

Maladie infectieuse provoquée par des bactéries du genre Salmonella

Aliments à risque : œufs et produits à base d’œufs crus ou mal cuits, produits au lait cru, viandes peu cuites.

Symptômes :

  • Forme mineure : diarrhéevomissementsfièvre, douleurs abdominales 12 à 72 heures après ingestion.
  • Forme majeure : forte fièvre (40°C),  maux de tête, perte d’appétit, grande fatigue, douleurs abdominales 1 à 3 semaines après contamination par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par des selles humaines porteuses de la bactérie.

La Toxoplasmose

Maladie infectieuse provoquée par un parasite, le Toxoplasma gondii.

Il est possible que vous soyez immunisée, pour le savoir vous devez obligatoirement passer un sérodiagnostic de la toxoplasmose.

Aliments et conduites à risque : œufs et produits à base d’œufs crus ou mal cuits, produits au lait cru, viandes mal cuites, charcuterie, jardinage sans gants, changer la litière d’un chat.

Symptômes : fièvre, céphalées, maux de gorge et douleurs musculaires. Souvent la maladie paraît bénigne et inapparente mais est en fait plus grave.

La Listériose

Maladie infectieuse provoquée par une bactérie, la Listeria.

Aliments à risque : produits de la mer crus, charcuteries artisanales, produits laitiers au lait cru.

Symptômes : en général les symptômes de l’infection passent inaperçus. Sinon la maladie se manifeste par des contractions, un état grippal, une fièvre isolée ou maux des tête.

Règles d’hygiène

Quelques mesures simples qui concernent tous les risques microbiens et parasitaires sont à adopter pendant la grossesse et l’allaitement.

Les mains

  • Se laver très soigneusement les mains plusieurs fois par jour avec du savon et en se brossant les ongles.  Y penser notamment avant et après toute manipulation des aliments et après être allée aux toilettes ou avoir jardiné ou touché des éléments souillés par de la terre ou du sable.
  • S’il y a un chat au domicile, la litière devrait être changée tous les jours, par quelqu’un d’autre que vous (femme enceinte). Si vous êtes obligée de le faire vous-même, portez des gants réservés à cet usage, puis lavez-vous très soigneusement les mains.

La préparation

  • Les crudités doivent être bien lavées pour éliminer toute trace de terre avant d’être pelées puis une nouvelle fois après.
  • Certains aliments crus peuvent héberger des bactéries pathogènes, chaque manipulation d’aliments crus doit être suivie d’un lavage des mains, des surfaces (plan de travail par exemple) et des ustensiles utilisés, de façon à éviter toute contamination croisée.
  • Les œufs doivent être cassés ailleurs que sur le bord du récipient dans lequel ils seront cuisinés (ou ne serait-ce que mélangés).

La cuisson

  • La viande doit être bien cuite afin de détruire les micro-organismes : une viande « bien cuite » est beige-rosé à cœur. /!\ La viande hachée doit être très cuite !
  • Les œufs : ils peuvent héberger des salmonelles à la surface de la coquille, ou, plus rarement, dans le jaune. Il est recommandé d’utiliser des œufs dont l’origine est connue (catégorie A) et de consommer immédiatement les préparations à bases d’œufs.
  • Les plats préparés et les restes doivent être bien réchauffés longtemps, de façon uniforme.

La conservation

  • Réfrigération : La température doit être suffisamment froide et vérifiée avec un thermomètre. Les aliments crus et les aliments cuits doivent être bien emballés et surtout séparés. Lorsque vous voulez garder des restes, réfrigérez-les au plus vite et consommez-les dans les deux/trois jours.
  • Congélation : La congélation ne tue pas les bactéries mais empêche leur développement, qui reprend dès que la température redevient positive. Les kystes de toxoplasme de la viande sont détruits par une congélation prolongée (plusieurs jours) à basse température (- 18 °C). Ne pas décongeler un aliment à température ambiante, mais au réfrigérateur.

Ps : Si vous avez aimé l’article, pensez à le liker en cliquant sur le petit cœur en bas à droite de l’article ! Merci 🙂

Claire Nepoux

Diététicienne Nutritionniste
Antibes Juan les Pins